Comment choisir son psy ?

Vous cherchez un « psy » pour une raison ou une autre , peut-être une de celles énoncées dans "pourquoi un psy".  Mais vous ne savez pas à qui vous adresser et vous ne connaissez pas  tous les recoins de la « planète psy » et vous avez peur de vous y perdre. C’est pour vous y aider que ce texte est mis à votre disposition.

Tout d’abord un point essentiel.

La qualité et l’efficacité d’une psychothérapie dépendent en premier lieu de la relation entre le thérapeute et le client. N’entamez donc un travail, quel qu’il soit, que si vous sentez que la personne à qui vous vous adressez vous convient, et répond à la demande que vous lui faites. Si la première personne que vous rencontrez ne vous correspond pas, n’hésitez pas à en consulter d’autres. N’hésitez pas non plus à poser des questions sur ce qui vous semble important : méthodes utilisées, références du praticien, appartenance de celui-ci à un groupement, etc.

Comment chercher ?

Le bouche à oreille est souvent la première source, et elle est plutôt bonne. Des amis ou connaissances vous donneront l’adresse d’un praticien avec qui ils ont fait du bon travail. C’est un critère de qualité mais pas n’oubliez pas que le bon praticien pour X n’est pas forcément le bon pour Y. Votre médecin, ostéopathe ou autre professionnel de la santé peut aussi être de bon conseil.

Si vous n’avez pas de piste naturelle, vous allez chercher dans les annuaires, ou par les moteurs de recherche. Soyez vigilants en ce qui concerne les annuaires « ciblés ». La plupart d’entre eux sont uniquement des entreprises commerciales qui répertorient ceux qui payent un abonnement, mais ne peuvent garantir leurs qualités professionnelles.

Vous allez ainsi être confrontés à la diversité des différentes professions de « psy ». Pour vous aidez à vous y retrouver, vous pouvez consulter notre rubrique « qui sont les "psy" ». Ce n’est en général pas le type de profession « psy » qui est primordial, mais la capacité du praticien à vous aider. Il est donc important, une fois de plus, que vous ayez confiance en lui. Les critères qui vous donnent confiance a priori dépendent de vous. Pour certains ce sera les diplômes, pour d’autres le cursus, pour d’autres divers critères.

 

Pourquoi choisir Bruno Décoret ?

C’est pour répondre à cette question que ce site est conçu. Il vous permettra de me connaître un peu, et de vous faire une première idée. C’est après le premier entretien que vous déciderez – et vous seul – si je peux vous être utile pour un travail de psychothérapie. Nous ne pourrons travailler ensemble que sous cette condition. Il m’arrive de suggérer d’aller plutôt voir tel confrère ou telle consœur, qui donnent eux aussi mon adresse. Si le travail est réussi, je m’en réjouis. Car il est une règle essentielle : un praticien ne peut convenir à tout le monde. Pour vous, il y aura, je l’espère, quelqu’un qui pourra vous aider, moi ou un autre, peu importe. Si vous me faites le plaisir de décider de travailler avec moi, je ferai mon possible pour que ce travail réponde à votre attente.

Vous pouvez aussi consulter le site de consoeurs ou confrères avec qui je travaille régulièrement et en qui j'ai confiance. Cliquez sur "sites amis".

 

Les plus

A l’heure d’internet, il paraît de plus en plus indispensable d’avoir un site. Les praticiens qui disposent d’un tel site ont l’avantage de pouvoir donner des explications sans qu’on ait besoin de les joindre. Consultez donc ces sites et privilégiez ceux qui sont clairs, et donnent des explications. Pour les autres, n’hésitez pas à poser des questions, au téléphone ou lors du premier entretien. La transparence est une qualité essentielle du praticien en psychothérapie, ou psychopraticien. Un praticien qui prend le temps d'expliquer et de répondre aux questions qu'on lui pose montre qu'il est à l'aise, n'a rien à cacher, et maîtrise bien sa pratique. Bien entendu, ne lui demandez pas de vous expliquer en cinq minutes ce qu'il a mis des années à acquérir.

Les diplômes d'état obtenus par le praticien donnent une certitude: qu'il a été capable de passer ces diplômes, donc qu'il possède un certain savoir, en général de haut niveau car les diplômes d'état ne se trouvent pas dans des pochettes surprise et les jurys sont généralement sévères. Mais ils ne garantissent rien de plus.

Le fait d'être certifié, ou qualifié par une association de professionnels est une garantie. En effet, celui qui est "certifié" est reconnu par ses pairs, ce qui prouve qu'il n'est pas isolé. Renseignez-vous toutefois sur l'organisme en question, et assurez-vous de son sérieux.  La plupart exigent que leurs adhérents aient signé une charte de déontologie. N'hésitez pas à la demander.

 

 Les moins

On a beaucoup parlé de charlatans. C'est même pour cela que la loi sur l'usage du titre de psychothérapeute a été votée (elle ne répond hélas pas à son objectif). Les vrais charlatans, autrement dit ceux qui sciemment leurrent leur client avec de la poudre aux yeux - comme on le voyait dans l'ouest des cow boy - sont très rares. Il y a des moyens de repérer les personnes douteuses, qui peuvent d'ailleurs être diplômées (le fondateur de la secte du temple du Soleil était médecin). Soyez donc prudent par rapport à certains comportements:

  •   Le praticien est distant et mystérieux; il répond aux questions par des pirouettes; il emploie un langage ésotérique. Il ne dit rien sur la manière dont il venu à ce métier et comment il s'est formé.
  •   Le praticien impose son mode de fonctionnement sans discussion ni explication, que ce soit sur la fréquence des rendez-vous, les horaires, le cadre de travail. Certaines méthodes exigent un cadre très stricte, mais celui-ci doit être expliqué un minimum.
  •    Le prix des séances paraît excessif. Attention! il faut regarder le prix horaire et non celui de la séance; il est à peu près uniforme dans chaque région. 

En dehors des rares "vrais charlatans" il existe aussi des praticiens de bonne foi, mais s'illusionnant sur leurs compétences. Soyez donc réservé si l'on vous parle de la méthode miracle qui va aller "réparer vos traumatismes" en prétendant que ce qui vous fait soucis n'est autre qu'un grain de sable dans votre psychisme, que le praticien va aller enlever comme on sort une écharde d'un pied souffrant. La psychothérapie n'est pas une pratique magique et les méthodes sérieuses reposent sur des théories éprouvées. 

Si vous avez des doutes après la première séance, n'hésitez pas à consulter quelqu'un d'autre, et à faire le meilleur choix pour vous.