Comment se déroule, en général, une thérapie?

 

Le premier entretien

Il sert, en premier lieu, à exposer le problème pour lequel vous êtes venu. Vous êtes seul à même de dire ce qu’il vous semble important, mais je suis amené à vous poser des questions, soit pour éclaircir, soit pour aider à l’expression du problème. Puis nous décidons, ensemble, de la suite que nous allons donner à notre travail. Selon le type de demande, des propositions différentes sont faites, et l’on se dirige vers un type de thérapie ou un autre.

Cliquez sur la photo pour voir le déroulement.

  Entretien miniature

La durée d’une thérapie

n’est pas fixée à l’avance. Elle peut être plus ou moins longue. Il arrive qu’un ou deux rendez-vous suffisent pour qu’une question difficile soit débloquée. Il se peut qu’au contraire, on ait besoin de se voir longtemps. Cela dépend de la demande de la personne, de sa personnalité, du problème posé, ou de circonstances que l’on ne maîtrise pas toujours.

La fréquence des rendez-vous

est, elle aussi, adaptée à chacun. Souvent, il est préférable que les premiers rendez-vous soient rapprochés, les suivants pouvant s’espacer. Mais il arrive, par exemple pour certaines thérapies du comportement sexuel, qu’il soit préférable d’espacer les rendez-vous, de manière à ce qu’il soit possible de mettre en application la progression. Pour les thérapies de couple, les impératifs d’emploi du temps amènent aussi à avoir des rendez-vous plus rares. Dans tous les cas, ceci se discute et s’explique, la décision étant prise en commun. La durée des séances est, par contre fixe, de l’ordre de 55 mn, sauf exception.

 

 

La fin de la thérapie

peut se faire de plusieurs façons. Soit la personne décide, seule, qu’elle va arrêter, satisfaite de ce qui s’est passé, ou sentant qu’il n’y a plus de progrès. Dans ce cas, j’exprime ce que j’en pense, et je respecte complètement cette décision, même si, ce qui est très rare, je la trouve prématurée. Il se peut que ce soit moi qui indique qu’il va falloir envisager de conclure, car je sens la personne mûre mais ayant une difficulté à mettre fin et se passer de l’apport de la thérapie. On en parle et l’on se dirige vers la clôture, qui peut prendre un certain temps. Dans la plupart des cas, il est clair pour tout le monde que l’on a fini ce que l’on avait commencé et il est facile de terminer, en laissant bien sûr toujours l’avenir ouvert. Dans tous les cas, le critère de « réussite » de la thérapie est le fait que la personne soit satisfaite.

En général, les séances se déroulent dans mon cabinet, mais on peut aussi travailler à distance.